Mercredi, 13 Décembre 2017

Recherche...

Recherche par sujet

Animation Architectures Arts de la scène, Les Astronomie Bande dessinée/Bédéiste Biographie Biologie/Corps humain Cinéma Cinéma classique Comportements compulsifs Déficience physique/Handicap Design/Mode Développement des ressources humaines Développement personnel et social Écologie/Environnement Éducatifs, récréatifs et saisonniers Éducation sexuelle Enfant: Garderies/CPE/Maternelle Enjeux mondiaux Enseignement Professionnel Études des femmes Exercice/Yoga/Santé Films long métrages Géographie: Agriculture Géographie: Cartographie Géographie: Climats Géographie: Énergie/ Ressources Naturelles Géographie: Géologie Géographie: Mondiale Géographie: Pays et villes du monde Géographie: Provinces et villes Canadiennes Géographie: Sciences de la terre et des océans Histoire de l'art dans l'humanité Histoire: Anthropologie/Géologie/Préhistoire Histoire: Autochtones/Amérindiens Histoire: Canada Histoire: Mondiale Histoire: Moyen-Âge/Renaissance Identités culturelles/Intégration/Migration Itinérance. délinquence Littérature/Poésie Mathématiques Médecine (Urgences) Média d'information/Journalisme Mondialisation/Économie/Finance Multicularisme/Immigration/Accomodements Musique et danse Nouveautés 2016-2017 Peinture (Arts) Philosophie Photographie Psychologie/Sociologie Relations familiales Religion/Éthique Santé/Sécurité/Prévention des accidents Science politique Science, Physique & Technologie Science: nature, vie animale et végétale Sécurité Publique (Ambulanciers, paramédics, pompiers) Séries télévisées Spectacles Sport et récréation Surdéveloppement, spéculation foncière(Québec) Technique policière, Agents de douane Travail social

Recherche par producteur



Simplement vedette, cycle 6 (Série de 3 émissions)Sissi, la naissance d’une impératrice

Simplement vedette, cycle 7 (Série de 8 émissions)


( Trinôme Inter. )



Simplement vedette,cycle 7 (Série de 8 émissions)

Célibataire, épisode #19 
Qu’il soit choisi ou subi, le célibat est un état qui effraie.  Dans une société qui idéalise le couple, la pression sociale est très forte sur les célibataires. On considère leur célibat comme un passage triste dont ils doivent se sortir à tout prix. Or, pour plusieurs, le célibat, vécu à court ou à long terme, est la solution qui mène à l’épanouissement. Pourquoi le célibat fait-il si peur ? Peut-on vraiment être célibataire et heureux ?
Valérie Chevalier approche la trentaine et à l’aube de ce tournant important, elle réalise qu’elle souhaite s’accomplir dans toutes les sphères de sa vie. Pas question de s’inscrire sur « Tinder », elle savoure sa liberté. Convaincue qu’il vaut mieux être seule que mal accompagnée, elle est semblable à bien de femmes de sa génération qui clame haut et fort; le couple, oui, mais pas à n’importe quel prix!  
Jonas est de tous les palmarès des hommes les plus convoités de notre colonie artistique. Mais la vie de « rock star », avec l’embarras du choix et les soirées « glamour »,  comporte son lot de déceptions. Le voilà donc prêt à passer à la prochaine étape de sa vie.  Comment trouver l’amour quand l’étiquette « d’éternel célibataire » nous colle à la peau?
Sophie Bourgeois avait un grand rêve, celui de former une famille unie avec son homme, et de vieillir avec lui.   Aussi, lorsque son conjoint, et père de ses deux enfants, décide de quitter, Sophie se voit forcée de se reconstruire, mais également d’apprivoiser un célibat qu’elle n’a pas du tout choisi. Deux ans plus tard, elle envisage peu à peu l’idée de retrouver l’amour à nouveau… 
Danielle Ouimet, « sex-symbol » de toute une génération, a aujourd’hui 70 ans. À force de rencontres décevantes et d’échecs amoureux, elle a choisi de faire le deuil de la vie de couple et se sent libre et épanouie dans son célibat. Vieillir seule ne lui fait pas peur.

Trinôme 2017
(Secondaire à général)
Sous-titrage pour malentendants 
 8 émissions x 45 minutes
Achat : Prix circulation 139$ l’émission, série de 8 émissions 999$
Achat : Prix établissement individuel 99$ l’émission, série de 8 émissions 699$
Droits de présentation publique inclus

Se relever, épisode #20 
Devant la trahison, l’échec ou un coup de dur de la vie, tous ne font pas preuve du même niveau de résilience. Se relever d’une épreuve, ou d’une erreur ayant effrité notre image, notre notoriété ou notre réputation demande humilité et sagesse. Mais heureusement, c’est possible. La preuve en quatre temps.
Nathalie Simard s’est relevée mille fois.  D’une enfance volée…d’ex-amoureux manipulateur… d’échecs professionnels et financiers… Mais Nathalie refuse l’étiquette de victime. Mais comment se rebâtir lorsque nos fondements, ceux de notre enfance, sont friables?  
Tony Conte a purgé une peine de 42 mois de prison après avoir été condamné pour possession de cocaïne et complot.  Comment reprendre son métier d’acteur lorsqu’on porte la honte et que notre réputation est à jamais entachée par nos propres erreurs de jugement?
Sylvie Boucher a touché le fond lorsqu’elle s’est retrouvée enterrée sous les dettes, intoxiquée et suicidaire, dans un appartement miteux. « J’étais prise dans un cercle vicieux » explique Sylvie Boucher. En partageant son vécu et les leçons qu’elle en a tiré, elle nous parle de responsabilisation face à l’épreuve. 
Maxim Martin « J’ai gaspillé dix ans de ma vie » affirme Maxim Martin. Excessif, d’où le titre de son livre, Maxim Martin a connu l’enfer de la consommation et de la dépendance. Une période sombre dont il s’est heureusement sorti, persuadé qu’il en garde la force et la sagesse nécessaire pour ne jamais perdre pied à nouveau.

Le perfectionnisme, épisode # 21 
Le perfectionnisme est un trait de caractère valorisé. Pourtant, il entraîne un ensemble de comportements qui affectent non seulement la personne qui se l’impose, mais parfois, également, l’entourage qui se voit imposer des standards irréalistes. À quoi ressemble la vie quand on tente d’atteindre la perfection, et ce, dans toutes les sphères de son quotidien? Si la perfection n’est pas de ce monde, n’est-il pas risqué de passer sa vie à tenter de l’atteindre ? 
Éric Salvail Pour Éric Salvail, le perfectionnisme rime avec performance. Il vogue de réussite en réussite, sans jamais ralentir pour savourer son succès. Travailleur acharné et déterminé, il avoue que sa quête de perfection crée inévitablement un certain déséquilibre dans sa vie.  Mais il assume puisque pour lui, le perfectionnisme est un mode de vie! 
Julie Bélanger Pour Julie Bélanger, fut un temps où l'erreur n'était pas une option, puisque sa valeur personnelle en dépendait. Elle méritait d'être aimée si elle réussissait à la hauteur de ses propres attentes. Jusqu’à ce que sa quête de la perfection l’emmène à l'épuisement professionnel. Ce tournant fut aussi le début de sa nouvelle vie… celle où elle n’associe plus sa valeur uniquement à ses réussites. 
Alexandre Despatie, l’athlète en plongeon le plus décoré au pays, a été conditionné à la perfection. Mais une fois la carrière d’athlète terminée, qu’arrive-t-il lorsque le plongeur devient animateur en télévision, et qu’il se voit forcé d’intégrer la notion de droit à l’erreur?  
Claudine Desrochers   Puissant moteur de réussite, le perfectionnisme a aussi été très toxique pour Claudine Desrochers. Elle aura souffert de son perfectionnisme à plusieurs niveaux, jusqu’à ce qu’elle se heurte à un domaine où la perfection devient tout simplement inatteignable: la maternité! 
 
Sortir de l’ombre,épisode 22 
Peut importe le domaine dans lequel on évolue, trouver sa place est parfois le défi d’une vie. C’est d’autant plus vrai lorsqu’un membre de notre famille a laissé une trace marquante avant nous.  Lorsque notre quête d’identité est teintée par un nom qui nous précède, il devient souvent difficile de se définir et de s’émanciper. Être « le fils de », « la sœur de » ou « le conjoint de », est-ce un avantage ou un obstacle?  
Jonathan Roy est le fils d’une légende, le gardien de but Patrick Roy.  Après avoir passé des années à porter les jambières comme son célèbre père, Jonathan a osé suivre sa voie, celle d’auteur-compositeur. Son succès, il le doit à son travail acharné, contrairement à ce que certains ont pu penser, et c’est la tête haute qu’il porte le nom Roy lorsqu’il monte sur scène.  
Brigitte Paquette voit la carrière de sa fille Charlotte LeBon exploser à l’international, alors qu’elle doit encore se battre pour garder sa place dans le milieu ultra compétitif de la télé québécoise. Comment réagit une maman lorsque son enfant brille de façon aussi fulgurante et avec autant de facilité dans le même domaine que le sien?  
Suzie Villeneuve s’est fait connaitre du public lors de la première édition de Star Académie.  Malgré une très grande ressemblance physique avec sa jumelle et une passion commune pour le chant, Suzie sait à quel point elle est différente de sa sœur et c’est dans l’entreprenariat qu’elle se sent enfin sur son « X ».  
Bianelle Legros aura passé 7 années à gérer la carrière de son mari, l’athlète olympique Bruny Surin.  De nature carriériste et ambitieuse, Bianelle sait que son « sacrifice » aura permis au couple de conserver l’équilibre de la famille. Mais elle constate également à quel point elle a dû travailler fort pour retrouver son identité propre une fois de retour sur le marché du travail.   

Vivre avec un handicap,épisode # 23 
Dans une société uniforme qui laisse peu de place à la différence, le handicap peut être vécu comme un obstacle.  Qu’il s’agisse d’un handicap inné ou acquis, la personne qui vit avec des limitations se voit souvent, à tard, réduit à ce qui la distingue des autres… Peut-on être heureux avec, et malgré, un handicap ?
Jean-Nicolas Verreault et son amoureuse Jannie-Karina sont les parents de Romy, dont le syndrome entraine plusieurs handicaps et anomalies. En couple, ils ont traversé toutes les étapes, du diagnostic, à l’inquiétude face à l’avenir de leur fille jusqu’à l’acceptation.  Aujourd’hui, leur famille est plus unie que jamais et la petite Romy est avant tout un beau cadeau dans leurs vies. 
Charlie Rousseau est animatrice de radio. Née avec de multiples malformations, c’est l’humour et l’autodérision qui lui permettent d’aller là où elle veut dans la vie, et même au-delà, malgré ses limitations. Portrait d’une jeune femme inspirante.
Maxime Girard, artiste de cirque, a vu sa vie s’effondrer lorsqu’un accident de trampoline l’a paralysé définitivement. Depuis son fauteuil roulant, il s’accroche tant bien que mal à la vie en s’accomplissant dans la mise en scène de spectacles caritatifs…à défaut de faire le deuil de cette ancienne vie dont il avait tant rêvé. 
Chantal Petitclerc a perdu l’usage de ses jambes alors qu’elle était jeune adolescente.  Après avoir fracassé de multiples records comme olympienne et inspiré toute une génération de québécois, elle fait face à de nouveaux défis, cette fois dans le rôle de mama 

Face à l’infertilité,épisode #24 
Dans une société où la maternité est glorifiée, l'infertilité est souvent vécue comme un échec. Au Québec, un couple sur 6 y fait face. Certains choisissent la voie laborieuse des traitements de fertilité, d'autres optent pour l’adoption, d’autres font carrément le deuil de la parentalité. Qu’importe le scénario, l’infertilité demeure une épreuve qui ébranle autant les individus qui en souffrent que leurs couples.
Claudine Prévost savoure les derniers mois d’une grossesse qu’elle aura attendue et souhaitée pendant 3 ans! Après les injections, les montagnes russes d’émotions, les espoirs et les déceptions, elle revendique aujourd’hui le droit de vivre sa maternité normalement, avec les mêmes joies et inquiétudes que les autres mamans.  
Isabelle Charest et Steve Charbonneau ont affronté l'infertilité avec la fougue et la ténacité qui caractérise tant d’athlètes de haut niveau. Malgré les nombreux obstacles et les avalanches d'émotions, ils ont toujours refusé de baisser les bras. Jusqu’à l’arrivée de leurs deux petits miracles...
Marie-Soleil Michon a toujours su qu’elle voulait devenir maman. C’est une complication suite à une opération qui a changé sa destinée.  Devant l'impossibilité de procréer, elle a su reconnaître ses limites, a choisi de cesser les essais et de débuter son deuil. Comment s’y est-elle prise pour accepter la situation et repenser ses projets d’avenir?  
Bianca Longpré et François Massicotte en sont à leur quatrième « grossesse de cœur » !  En effet, suite à l’annonce de l’infertilité de François, Bianca a signifié très rapidement qu’elle n’avait pas l’intention de se soumettre aux traitements de fertilité.  À défaut de pouvoir devenir parents selon la méthode « traditionnelle », c’est par la voie de l’adoption qu’ils se sont bâti une belle grande famille !

Les visages de l’intimidation, épisode #25 
On en entend parler beaucoup depuis dernières les années, essentiellement parce que nous avons enfin compris et mesuré l’ampleur du drame de ceux qui le vivent. Être ostracisé à répétition par ses pairs, que ce soit dans une cour d’école ou dans un milieu de travail, marque à jamais.  Les blessures profondes demeurent, parfois toute la vie.
Chantal Machabée ne compte plus les bêtises reçues au fil des ans via les médias sociaux. Rare journaliste sportive femme, elle ne compte plus les insultes et les remarques sexistes reçues d’auditeurs frustrés. Comme quoi l’intimidation vécue à l’âge adulte est aussi violente mais souvent plus sournoise que dans la cour d’école.  
Julie Du Page a vu sa fille, une fillette belle et intelligente, souffrir de l’intimidation à l’école. Impuissante, Julie aurait aimé pouvoir lui éviter cette souffrance.  Quand intervenir comme parent? Comment ne pas empirer la situation? Comment soutenir son enfant alors qu’on aimerait pouvoir les défendre de toute attaque.
Jean-Philippe Dion a été victime d’homophobie. Malgré sa force de caractère, se faire traiter de « tapette » dans la cour d’école aura assombri définitivement son parcours scolaire.  En racontant son histoire, il nous rappelle qu’il reste encore du chemin à faire pour que nos jeunes puissent enfin s’épanouir en paix. 
Antoine-Olivier Pilon a été intimidé à l’école primaire… et est devenu lui-même intimidateur au secondaire. Il a demandé pardon à ses victimes depuis mais il réalise  également, avec le recul, que les intimidateurs sont souvent, derrière leur carapace, des jeunes profondément mal dans leur peau ou en quête d’attention.

Quand la pauvreté rôde, épisode 26 
Vivre la précarité… Manquer de nourriture, d’argent pour se vêtir, pour se loger… c’est le lot, et le cauchemar, de près de 15% des familles canadiennes. Bon nombre de personnalités connues ont aussi, un jour ou l’autre, dû affronter le manque. En quoi la pauvreté marque-t-elle un parcours de vie ?
Annie Brocoli a été, bien avant qu’on la découvre sur scène et à la télé, une jeune maman forcée à user de créativité pour se sortir d’une situation très précaire.  Quels souvenirs garde-t-elle de cette période où elle a dû avoir recours à l’aide sociale et fouiller les sous-sols d’église pour habiller ses enfants?  
Samian est un rappeur, poète et photographe ayant grandi dans une communauté autochtone où les conditions de vie étaient extrêmement difficiles.  Une fois arrivé à Montréal, Samian se souvient avec précision du jour où il a croisé sur la rue son propre père, alors devenu itinérant. S’il gagne bien sa vie aujourd’hui, Samian porte un regard chargé d’empathie sur ceux qui peinent à se sortir de leur misère.
Lulu Hughes est l’une des grandes voix du Québec. Elle est également la preuve vivante que personne n’est à l’abri de la précarité. En effet, elle se relève d’une série de coups durs, dont un diagnostic de cancer, qui l’ont éloigné de la scène, assez pour qu’elle frôle la pauvreté.  C’est une levée de fond de ses pairs qui lui aura permis de se relever financièrement. 
Steve Bégin a connu une fructueuse carrière comme hockeyeur professionnel dans la LNH. Pourtant, rien ne le destinait à ce destin incroyable. Issu d’un milieu défavorisé, élevé par un père monoparental vivant de jobines et d’aide sociale, il a non seulement réussi à se sortir de la pauvreté…mais aussi à être très à l’aise financièrement.